(Last Updated On: 16 juillet 2018)

Durant la grossesse, la future mère voit son système immunitaire se fragiliser. Elle est ainsi vulnérable et son bébé l’est encore davantage. Si auparavant, elle pouvait se permettre de manger tous les types de fromage, durant les neuf mois de grossesse, il lui faudra en éviter quelques-uns. Quels sont-ils et pourquoi les éviter ?

Pourquoi le fromage est dangereux pour les femmes enceintes ?

Durant l’affinage et même la conception du fromage, ce dernier peut être contaminé par une bactérie appelée Listeria. Cette dernière entraîne une maladie appelée Listériose.

Il s’agit d’une infection dont les symptômes passent souvent inaperçus puisqu’ils sont les mêmes que celle d’une simple grippe. En effet, la listériose se présente tel un syndrome grippal accompagné de maux de tête, de fièvre isolée et de contractions. Cela rend la maladie encore plus dangereuse puisque si la grippe peut être inoffensive, la listériose peut engendrer l’avortement du fœtus ou des séquelles graves sur le bébé et la mère.

Il faut donc faire très attention à tout ce que la mère consomme puisque la porte d’entrée de la bactérie est digestive. C’est pour cela qu’elle doit arrêter de consommer des aliments crus dont les fromages à base de lait cru et affinés dans des environnements pouvant être contaminés.

Généralement, la listériose est sans gravité chez les personnes  non-enceintes, mais durant la grossesse, elle est très dangereuse.

grossesse et fromage

Quels sont les fromages à éviter durant la grossesse ?

D’une manière générale, tous les fromages de lait cru sont à éviter parce que la bactérie, non cuite à au moins 74°C, peut se développer même à une température de 4°C.

Il faudra aussi éviter que les fromages à pâte fraîche, à pâte molle, à pâte demi-ferme, à croûte fleurie et persillée, même lorsqu’ils sont fabriqués avec du lait pasteurisé. Pourquoi ? Parce qu’ils sont plus humides et moins acides que les autres types de fromage ce qui favorise le développement de la Listeria.

En ce qui concerne la pâte molle et la pâte demi-ferme, leur fabrication nécessite un temps d’affinage en plus ce qui expose encore plus le fromage à la bactérie.

Il faut néanmoins noter quelques exceptions :

  • La mozzarella, lorsqu’elle a une pâte ferme, peut être consommée
  • Le cottage et la ricotta, même s’ils ont une pâte fraîche, peuvent être consommés puisqu’en plus d’être fabriqués avec du lait pasteurisé, ils sont bien emballés dans des emballages hermétiques ce qui évite la propagation des bactéries. Par contre, si ces mêmes fromages sont vendus en vrac, et donc sans leur contenant hermétique, il est conseillé de les éviter
  • Tous les fromages que ce soit au lait cru ou au lait pasteurisé et quelle que soit leur pâte, peuvent être consommés s’ils ont été cuits à une température supérieure à 74°C dans le cadre d’une recette maison. Il faut néanmoins s’assurer que la cuisson a été faite correctement donc le fromage doit être brûlant et non pas seulement fondu

Enfin, pour rassurer les futures mamans, elles peuvent consommer du fromage en toute quiétude durant leur grossesse à condition qu’il s’agisse de fromages à pâte dure. Ces derniers, qu’ils aient été conçus avec du lait cru ou pasteurisé, ont un taux d’humidité très faible ce qui évite la propagation des bactéries. Il est néanmoins conseillé de ne pas consommer la croûte puisque celle-ci est en contact direct avec l’environnement d’affinage et de vente.

Par conséquent, avant de céder à votre petite gourmandise de grossesse, il est fortement conseillé de vous renseigner sur tel ou tel fromage, car un manque d’attention peut mettre votre santé et celle de votre bébé en danger.

 

No votes yet.
Please wait...