Le petit-suisse est un fromage fait à base de lait de vache auquel on a ajouté un supplément de crème de lait de vache. On le reconnaît à sa forme cylindrique pour une consommation individuelle. Sa particularité est qu’il peut être consommé en dessert ou en entrée selon les différents ingrédients que l’on ajoute à sa préparation. Sucré à partir de miel ou de confiture, il devient un désert succulent. Salé et agrémenté de petites herbes et de poivre, il est à déguster en entrée.

Son origine

Lors de son apparition pour la première fois à Gournay-en-Bray, en Normandie, en 1828 par Etienne Pommel, ce fromage est enveloppé dans une bande de papier paraffiné. Les fromages sont disposés par lot de six à douze pièces dans de petites caisses en bois. En 1850, un vacher suisse propose à une fermière, Mme Hérould, habitant à quelques mètres de Gournay-en-Bray d’enrichir ce fromage d’une crème au lait. Malgré sa dénomination pouvant connoter des origines suisses, le petit-suisse dispose d’un caractère normand. Sa conception provient également des régions de la Normandie.petit-suisse

Le début de l’industrialisation du petit-suisse

en 1852, soit après les premiers succès du fromage de Mme Hérould, Charles Gervais veut en faire une grande affaire commerciale. Il s’associe à la ferme de Mme Hérould après avoir acheté une laiterie à Ferrières-en-Bray. Gervais fait venir des employés expressément de la Suisse pour travailler dans sa laiterie et jusqu’à la fin du XIXe siècle, l’affaire ne cesse de s’agrandir pour devenir une importante usine. Le chef d’entreprise décide d’adopter l’idée d’Etienne Pommel quant à une pesée individuelle de 60 g par pièce. Le nouveau fromage est appelé tout simplement « suisse » afin de lui attribuer mensongèrement des origines suisses.

En voyant son succès, Gervais lui attribue des emballages en plastique qui renforcerait sa consommation individuelle ainsi que son hygiène. Plus tard, l’homme fera acquisition de la ferme des Hérould pour former désormais une unique industrie pour la conception du petit-suisse.

Actuellement, le fromage petit-suisse n’est plus conçu d’une manière traditionnelle, mais uniquement industrielle. Il est très apprécié en France et grâce à un traité contracté par la Confédération suisse et la République française en 1974, il peut être commercialisé en France sous son nom « petit-suisse ». Dans certaines régions suisses, par contre, dont le canton de Vaud, ce fromage prend le nom de « heine ».