C’est avec dégoût, honte et choc que la population russe a découvert les photos compromettantes de six employés d’une fromagerie sise en Sibérie se baigner nus dans le lait destiné à fabriquer le fromage.

Russie : des employés se baignent nus dans le lait pour fabriquer le fromage

Cet incident s’est déroulé dans l’usine fromagère d’Omsk en Sibérie et les six employés ont été attrapés, car ils n’ont même pris soin de cacher ces photos au public. Au contraire, ils ont publié les clichés sur le réseau social VKontakte et c’est d’ailleurs là que le comité d’enquête russe est tombé dessus.

À cause de leur idiotie, la Fromagerie d’Omsk a dû fermer ses portes et une enquête est actuellement en cours pour violation aux normes sanitaires. Soulignons qu’en plus de ces photos d’eux baignant nus dans la cuve de lait, une autre vidéo a été publiée mettant en scène trois employés de cette même usine en train de préparer le fromage dans des conditions totalement insalubres c’est-à-dire par terre, les mains nues et uniquement vêtus de short.

Ces photos ont vraiment causé un choc auprès de la population surtout que, pas moins de 49 tonnes de produits provenant de cette usine ont été écoulés et vendus sur le marché depuis le début de l’année 2014. Le comité d’enquête invite alors les consommateurs victimes d’un quelconque type d’empoisonnement de venir faire une déclaration.

Si la plainte portée contre l’usine se confirme, les responsables risquent jusqu’à deux ans de prison ferme pour production d’aliments impropres à la consommation. Jusqu’à maintenant, aucun verdict n’a été déclaré, mais avec ces photos, on peut déjà être sûr qu’il y a eu violation flagrante des normes sanitaires et épidémiologiques. Le lait dans lequel baignent les employés est cru et est bien destiné à la production de fromage.

Ce qui suscite le plus les colères c’est que non content d’avoir publié les photos sans se soucier des avis des autres, l’employé qui les a publié, a ajouté en légende « En fait, notre travail est plutôt ennuyeux ». Avec ces quelques mots, c’est comme s’il se moquait ouvertement de ceux qui, ensuite, allaient consommer les produits fabriqués avec ce lait.