L’emmental encore appelé emmenthal ou emmentaler est un fromage fait à base de lait de vache. Il est essentiellement conçu dans la vallée qui porte le même nom, Emmental, localisée sur les berges de la rivière Emme, dans le canton de Berne, en Suisse. Le produit traditionnel, l’Emmental AOC, est conçu en meules de 90 kg en moyenne et sous forme de pâte pressée cuite. Sa conception consiste en un affinage de trois mois au moins. Au-delà des huit mois, on obtient un fromage au goût très corsé.

Le lieu de production de l’Emmental

La zone de production de l’Emmental s’étale des cantons orientaux de la Suisse pour rejoindre ceux qui se trouvent au centre et dans la partie occidentale de son territoire. Il s’agit des cantons de Thurgovie, de Zurich et de Saint-Gall, de Zoug, d’Argovie, de Soleure, de Lucerne, de Berne et de Fribourg.

L’emmental fait partie des fromages les plus produits en Suisse. Par rapport au gruyère AOC qui est fabriqué dans le canton de Fribourg, sa production n’a décru qu’en 2010. En effet, l’Emmental est alors produit sous une quantité de 23 480 tonnes contre 26 300 tonnes de gruyère. Ces chiffres démontrent l’importance de la production traditionnelle de ce type de fromage par les producteurs suisses, même si sa conception nécessite de grandes infrastructures.

Emmental

Cette caractéristique a d’ailleurs participé à la baisse importante du nombre de ses producteurs en seulement 20 ans. Effectivement, sur les 800 premiers producteurs recensés en 1990, seulement 149 ont survécu aux contraintes de sa production en matière de locaux.

L’Emmental est aussi produit d’une manière industrielle en France, en Allemagne, en Autriche ou encore aux États-Unis.

L’Emmental, un fromage d’origine suisse

Même si des versions industrialisées de l’Emmental sont conçues et distribuées en France, l’origine de ce fromage est attribuée à la Suisse sur la décision de la convention internationale de Stresa. En effet, cette denrée a obtenue en 2008 une Appellation d’Origine Contrôlée ou AOC en faveur des cantons suisses.

Ses trous représentent sa principale identité et son point commun avec le gruyère français. À cause de cette caractéristique, l’emmental français a longtemps été appelé à tors sous l’appellation de gruyère.