Lactalis, renforce la position de son empire fromager

A la fin du mois d’octobre dernier, Lactalis a racheté les Fromageries de l’Etoile, ce groupe qui réalise 51 millions d’euros de chiffre d’affaire, comporte quatre sites de production dans le Quercy et le Vercors et aux environs de 250 salariés spécialisé dans la fabrication des fromages traditionnels dont certains sont des AOP et des AOC comme le Saint Marcellin.

Le groupe Lactalis

Le groupe Lactalis


Lactalis, déjà n°1 à l’échelle mondiale grâce au rachat de l’italien Parmalat en juillet dernier, avec un chiffre d’affaire annuel qui dépasse les 14 milliards d’euros, il devient désormais le leader du rocamadour, du banon et du saint-marcellin.
Le groupe lavallois, présent sur 36 parmi 46 AOC français obtiendra, selon le site CFnews,  une appellation qui aura le label «Indication géographique protégée» (IGP).
Les Fromageries de l’Étoile seraient valorisées par Lactalis entre 50 et 100 millions d’euros.
Lactalis connu surtout pour ses marques Lactel, Président, Galbani, yaourt Nestlé… est considéré comme étant l’acteur international n°1 des AOC fromagères.
Emmanuel Besnier, petit-fils du fondateur et le détenteur du plus grand nombres d’actions du groupe, affirme qu’il tient à préserver l’environnement local et même régional de son empire laitier.
Rappelons qu’en avril dernier, Lactalis avait obtenu la fromagerie Wachli, basée à Condat-en-Feniers et spécialisée dans la fabrication du saint-nectaire.