(Mis à jour le: 27 mars 2019)
Evaluer cet article

Chaque fois que Noël approche, il y a ceux qui savent déjà qu’au menu, ils auront l’incontournable dinde de Noël ou le saumon fumé de Noël et il y a ceux qui veulent innover un peu histoire de revoir le budget des fêtes à la baisse sans pour autant se priver de bonnes choses. Et si cette année on se lançait dans la fameuse truite de Noël ?

La truite, le nouveau saumon à petits prix ?

Lire aussi :

De la truite à la place du saumon

Cela peut vous sembler invraisemblable de prime abord et pourtant, c’est effectivement la tendance du moment. On dit même que la truite est le nouveau saumon à petits prix et ce n’est pas tout à fait faux vu que ce type de poisson est quasi-similaire au saumon.

Cuisiner de la truite pour Noël

Vous ne nous croyez pas ? Sachez alors que :

  • La truite saumonée a la même texture, le même aspect et une saveur assez similaire au saumon
  • La truite en papillote avec un bon filet d’huile d’olive peut être aussi fondante que le saumon en papillote
  • La truite fumée a une saveur très proche du saumon fumé. Il est d’ailleurs difficile de faire la différence entre les deux si on n’est pas fin connaisseur
  • La truite a, à quelques chiffres près, les mêmes valeurs nutritionnelles que le saumon
  • La truite d’élevage présente aujourd’hui une chair de la même couleur rosée que le saumon. Pour cause : les éleveurs prennent soin à les nourrir avec des aliments riches en carotène. Attention toutefois, la chair de la truite absorbe plus vite le colorant donc il est conseillé de bien doser le carotène qu’on lui donne au risque de se retrouver avec une chair plus rose que la normale. Un dernier point là-dessus : ce n’est pas parce que la chair est plus rose que la truite est meilleure. C’est plutôt le contraire donc il faut faire attention à ce détail

En gros, les deux poissons sont très proches ce qui fait qu’il est très bien possible de remplacer le saumon par la truite qui s’avère beaucoup moins chère que son cousin.

Quelle différence entre truite et saumon ?

La truite Vs le saumon

Bien qu’ils soient assez similaires, quelques différences demeurent entre les deux poissons :

  • Le goût du saumon est plus fin que celui de la truite, mais sans de grosses différences
  • La truite est souvent pointée du doigt à cause de son arrière-goût de vase qui est absent chez le saumon. Il est vrai que la truite peut présenter ce petit inconvénient, mais seulement lorsqu’elle a été pêchée dans la nature, donc en rivière et qu’elle a été mal nettoyée. Or, de nos jours, les truites saumonées que l’on retrouve sur les étals français proviennent toutes d’élevage ce qui élimine ce risque
  • La chair de la truite est plus maigre que celle du saumon ce qui fait que si on la cuit trop longtemps, sa chair risque de devenir sèche et friable d’où l’intérêt de l’arroser d’une bonne dose d’huile d’olive. Toutefois, même si sur ce point, le saumon la bat à plates coutures, il faut souligner que c’est justement à cause de cette faible teneur en graisses que certaines personnes vont opter pour la truite

Autrement dit, malgré ces quelques différences, la truite rivalise facilement avec le saumon.

Pourquoi devez-vous opter pour la truite à la place du saumon ?

La truite : ce qu'il faut savoir

Ceux qui en ont les moyens peuvent bien sûr rester fidèles au très chic saumon, mais ceux qui veulent économiser des sous tout en se régalant, la truite est décidément la meilleure alternative. Et bien sûr, il n’est pas forcément question de budget, mais seulement de varier les plaisirs pour Noël.

Mieux connaître la truite :

Avant de choisir ce poisson, voici ce que vous devez savoir à son sujet :

  • La truite appartient à la famille des Salmonidés
  • Elle est originaire d’Europe et la saison pour la pêcher se situe entre juin à août
  • Sa chair, dissimulée sous une peau argentée, est généralement blanche, mais peut prendre un ton rosé en fonction de son alimentation
  • Une truite peut peser jusqu’à 8 kg
  • La truite dite saumonée est celle qui affiche une chair rose comme celle du saumon. On la confond d’ailleurs souvent avec ce dernier

Les bienfaits de la truite :

Les bienfaits de la truite

Comme tous les poissons, la truite est riche en protéines animales, mais pas que. Elle contient également des lipides, des glucides, de l’oméga 3, du phosphore, du sélénium, des vitamines B3, B6 et B12 et du potassium. Il est donc particulièrement riche en nutriments ce qui lui confère diverses vertus :

  • Une excellente source de protéines complètes, car elle contient les neuf acides aminés essentiels à notre organisme. Ce dernier en a besoin pour entretenir les tissus, les muscles, les os et la peau
  • Une excellente source d’acide eicosapentaénoïque dit AEP et d’acide docosahexaénoïque dit ADH parce qu’il s’agit d’un poisson pouvant être gras à semi-gras. Ce sont des acides gras appartenant à la famille des oméga-3. En tant que tel, ils renforcent notre système immunitaire, hormonal et circulatoire. L’oméga-3 est aussi connu pour améliorer la santé cardiovasculaire, stabiliser la tension artérielle, réduire la formation de caillots dans le sang, réduire le risque d’Alzheimer, empêcher la formation de cellules cancéreuses et diminuer les risques d’athérosclérose
  • Une bonne source de vitamines dont :
  • La vitamine B1 : on la retrouve surtout chez la truite arc-en-ciel, mais aussi en petite quantité chez la truite saumonée. La vitamine B1, également connue sous le nom de thiamine produit de l’énergie à partir des glucides apportés par notre alimentation, favorise la croissance et participe à la transmission de l’influx nerveux
  • La vitamine B2 : sa quantité est plus élevée chez les truites saumonées, mais on en trouve également chez les truites arc-en-ciel. Chez ce poisson, la vitamine B2 est connue sous le nom de riboflavine. Cela lui permet de booster les cellules de l’organisme, de booster la production d’hormones et de globules rouges et de réparer les tissus
  • La vitamine B5 : sa quantité est, cette fois, plus importante chez la truite arc-en-ciel que chez la truite saumonée. Également connue sous le nom d’acide pantothénique, cette vitamine participe activement dans la synthèse des hormones stéroïdiennes, de l’hémoglobine et des neurotransmetteurs
  • La vitamine B6 : également appelée pyridoxine, cette vitamine participe à la fabrication de neurotransmetteurs, à la production de globules rouges, au transport de l’oxygène et au métabolisme des protéines et acides gras. Elle permet la transformation du glycogène en glucose et renforce le système immunitaire
  • La vitamine B12 : elle est indissociable à la vitamine B9 pour pouvoir fabriquer des globules rouges. Elle entretient également les cellules produisant le tissu osseux ainsi que les cellules nerveuses
  • Une bonne source de sélénium : ce dernier travaille avec les enzymes antioxydantes pour inhiber la formation de radicaux libres dans notre organisme. Il active également les hormones thyroïdiennes

Une bonne source de phosphore : ce dernier est essentiel pour la santé des dents et des os. Il contribue également à la formation des tissus et aide l’organisme à maintenir un pH normal dans le sang