(Mis à jour le: 25 septembre 2019)
Zoom sur le curry
3 (60%) 1 vote[s]

Le curry

Le curry est le nom occidental que porte cette épice qu’on trouve dans les commerces sous forme de poudre. Il peut aussi être disponible en pâte. On parle d’épice, mais en réalité, le curry est un mélange d’épices qu’on utilise dans la cuisine indienne. Dans ce dossier, nous allons faire un zoom sur le curry.

Le curry, un mélange d’épices

En Inde, le curry est nommé le « massala ». Il est très utilisé dans la gastronomie indienne, mais aussi les foyers en Asie du Sud-Est l’intègrent également dans leurs préparations culinaires. Il résulte de la combinaison de différentes épices et d’herbes. En fonction de sa composition, son goût peut aller du doux au brûlant et sa couleur du blanc au brun doré en passant par le rouge et le vert.

Le curry peut comprendre de cinq à une cinquantaine d’ingrédients. Parmi les épices les plus utilisées pour sa composition, on a le curcuma, le gingembre, l’ail, la coriandre, la cardamome, le clou de girofle, le poivre et le cumin. On peut rajouter de l’anis, de fenugrec, du fenouil, de la muscade, de la cannelle, de l’oignon, des graines de moutarde et du piment. Tous ces ingrédients sont broyés au mortier, passent sur le feu pour être légèrement torréfiés avec un peu de matière grasse et sont par la suite séchés pour avoir la poudre.

Découvrez aussi :

Le curry

La pâte de curry, très utilisé dans les plats traditionnels thaïlandais

En Thaïlande, c’est plus la pâte de curry qu’on utilise pour la préparation des sauces et des plats. Comparée à la poudre, elle libère plus de saveurs, car les ingrédients à partir desquels elle est réalisée sont frais. Dans la gastronomie thaïlandaise, on rencontre principalement : la pâte de curry jaune qui est plus douce, la pâte de curry rouge qui est relevée et qui est très aromatique et la pâte de curry vert qui est piquante.

Préparer sa poudre de curry

Pour relever le goût de vos préparations et pour qu’ils aient la saveur qui correspond à vos papilles, vous pouvez vous lancer dans la confection de votre propre poudre de curry. Pour ceci, vous aurez besoin de :

  • Une cuillère à soupe de curcuma,
  • Trois quarts d’une cuillère à soupe de graines de coriandre,
  • Trois quarts d’une cuillère à soupe de cumin,
  • Demi-cuillère à soupe de poivre noir en grains,
  • Demi-cuillère à soupe de graines de moutarde,
  • Demi-cuillère à soupe de gingembre en poudre,
  • Demi-cuillère à soupe de fenugrec.

Il faut moudre tous les ingrédients pour avoir une poudre homogène. Conservez votre curry dans un contenant hermétique et placez-le dans un endroit frais et sec pour garder toutes les arômes.

Utiliser le curry en poudre en cuisine

Le curry en cuisine

Avec le poivre, le curry est une des épices que l’on utilise en cuisine. Il ne colore pas seulement nos préparations, mais leur parfume et laisse des notes douces et suaves. Vous pouvez en ajouter une pincée au riz, aux pâtes, à votre plat de légumes, de poisson ou de viande. On peut également se permettre d’en mettre dans les fruits de mer comme les crevettes, les moules ou les coquilles Saint-Jacques. Mélangé à une mixture à base de lait de coco, il va casser cette douceur et relever le plat.

Le curry peut aussi s’intégrer dans les préparations sucrées. Vous pouvez par exemple faire une glace curry coco pour accompagner une tranche d’ananas poêlé. Pour qu’il puisse libérer tous ses arômes, il est conseillé d’incorporer ce mélange d’épices en début de cuisson.

Le curry et la santé

Vu les épices qui composent le curry, il renferme de nombreuses propriétés bénéfiques pour l’organisme. Le cumin par exemple va stimuler l’appétit tout en favorisant la bonne digestion. Les graines de coriandre vont avoir un impact positif sur le taux de glycémie et sur les triglycérides sanguins. Si les graines de fenugrec ne sont pas très appréciées pour leur amertume, ceci ne se fera pas ressentir dans le curry. Les actifs qu’ils contiennent vont contribuer à protéger le système hépatique et booster la vitalité.

Le curcuma est aussi bénéfique pour le système digestif. Il est efficace pour soigner les troubles intestinaux comme les inflammations et les ulcères. Les graines de cardamome, même s’ils sont en infime quantité dans le curry, ont des vertus anti-inflammatoires et vont soulager les douleurs de l’estomac. L’action combinée des actifs du gingembre, de l’ail et de l’oignon va former une barrière antioxydante contre les radicaux libres qui sont pointés du doigt comme responsable des maladies coronariennes et du développement des cellules cancéreuses. Tous les ingrédients qui le composent sont des concentrés d’antioxydants d’excellente qualité.

Le curry

 

Il existe un arbre à curry. Le saviez-vous ?

Vous avez sûrement imaginé que le curry en poudre qu’on a dans les commerces vient d’un arbre. Il existe un arbre à curry appelé le caloupilé, mais elle ne donne pas cette épice. Les feuilles de cette plante originaire d’Asie Tropicale peuvent tout même être utilisées en cuisine pour parfumer le riz, les volailles et les poissons.

Le caloupilé est un arbre faisant entre quatre et dix mètres de haut. Ses feuilles, nommées « les feuilles du curry » ont une forme pennée avec onze à 21 folioles opposées. Ce sont elles qu’on récolte pour fabriquer de l’huile essentielle de curry. Les petites fleurs blanches de cette plante donnent des fruits aux baies noires brillantes. Elles sont comestibles, mais il faut faire attention à ses graines, car elles sont toxiques.

L’huile essentielle de curry a des propriétés antibactériennes et antifongiques. Si vous comptez l’appliquer sur votre peau, il faudrait le mélanger à de l’huile végétale. Pour apaiser les tensions, mettez dans votre diffuseur électrique quelques gouttes de cette huile essentielle et de l’huile essentielle d’orange douce.