(Mis à jour le: 20 juin 2019)

De nombreuses personnes sont aujourd’hui diabétiques. C’est une maladie qui les pousse à être plus vigilantes surtout au niveau de leur alimentation. Cela est effectivement la base de leur traitement et ce, qu’elles prennent déjà un traitement spécifique contre le diabète ou non. Comment doivent-elles gérer leur alimentation pour stabiliser le taux de sucre dans le sang ?

Tout ce qu'il faut savoir sur l'alimentation des personnes diabétiques

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie qui se traduit par un excès anormal de sucre dans le sang. Chez les personnes qui en sont atteintes, c’est le manque d’insuline qui engendre cela ou la résistance du corps à l’insuline. Cette dernière est naturellement présente dans l’organisme. Il arrive toutefois que sa quantité diminue et le peu qui reste n’arrive plus à transformer le glucose en énergie.

Résultat, le taux de sucre dans le sang grimpe rapidement engendrant une hyperglycémie.

Tout le monde peut souffrir, à un moment ou un autre d’hyperglycémie. Toutefois, si chez certaines personnes, cela n’est qu’un phénomène passager que l’on ne peut pas vraiment qualifier de diabète, chez d’autres, cela est un état permanent qu’il convient de traiter pour éviter les complications.

Dès lors que le taux de sucre dans le sang dépasse les 1, 26 g/l le matin à jeun ou les 2 g/l au cours de la journée, on peut parler d’hyperglycémie.

Qu’il s’agisse d’un phénomène passager ou non, soigner son alimentation est une condition majeure pour mieux surveiller son taux de glycémie.

Quels sont les différents types de diabète ?

On distingue deux types principaux de diabète à savoir le diabète de type 1 et le diabète de type 2, mais avant la déclaration même de la maladie chez une personne, il y a ce qu’on appelle « pré-diabète ». Et il faut également distinguer le diabète gestationnel.

  • le pré-diabète se traduit par un taux de glycémie élevée chez une personne, mais dont le niveau n’est pas vraiment très élevé pour parler de diabète.
  • le diabète gestationnel se définit par une hyperglycémie qui touche les femmes enceintes. Après leur accouchement, leur taux de sucre dans leur sang revient à la normale.
  • le diabète de type 1 : à ce stade, on peut parler de maladie chronique due à l’incapacité du pancréas à produire de l’insuline. Le traitement consiste en l’injection d’insuline dont la dose doit être déterminée en fonction du régime alimentaire de la personne et particulièrement de la quantité de glucides contenue dans son alimentation. Il est très important de retenir cette règle qui est d’adapter la dose d’insuline à l’alimentation et non le contraire.
  • le diabète de type 2 : ici, la maladie se traduit par l’incapacité du corps à réguler son taux de sucre dans le sang. Dans ce cas-ci, adopter une alimentation bien équilibrée et surtout variée est vitale pour la personne dont le taux de glycémie est très élevé. Le but est de répartir la quantité de glucides quotidienne sur les repas de la journée et d’équilibrer sa quantité avec les autres nutriments de la journée.

Lire aussi :

Quelles sont les règles d’alimentation à adopter quand on est diabétique de type 1 ?

regime diabete

Pour les diabétiques de type 1, il n’y a pas d’aliments interdits à proprement parler, mais il faut veiller à adopter une alimentation équilibrée et à bien quantifier les glucides consommés par jour afin de bien doser son insuline.

Quand on parle de glucides, sachez qu’on en distingue deux types :

  • les glucides simples que l’on retrouve dans tous les produits sucrés comme les viennoiseries, les confiseries, le sucre blanc qu’on utilise à table, les pâtisseries, … Ce type de glucide fait grimper rapidement le taux de glycémie d’où l’intérêt de réduire leur consommation. Si vraiment vous ne pouvez vous en passer, optez pour des produits édulcorés au sein desquels le sucre est remplacé par de l’aspartame ou la stévia, ces derniers ayant moins d’influence sur la glycémie.
  • les glucides complexes : on les retrouve dans les féculents comme le riz, les céréales, les pâtes, le pain, … Contrairement aux glucides simples, ils n’ont que peu d’influence sur le taux de sucre dans le sang et les fibres qu’ils contiennent facilitent la digestion et ainsi à stabiliser la glycémie.

Il faut également réguler la consommation de produits gras, car les lipides réduisent l’efficacité de l’insuline. On distingue également deux types de lipides à savoir :

  • les lipides saturées qui sont d’origine animale. Leur consommation doit être réduite.
  • les lipides insaturées qui sont d’origine végétale. Ce sont ces dernières qu’il faut privilégier.

Dans les deux cas, l’apport en graisses par jour chez les personnes diabétiques (type 1 et type 2) ne doit pas dépasser les 40 % des apports énergétiques.

Découvrez nos idées de recettes à base de poisson:

Quelles sont les règles d’alimentation à adopter quand on est diabétique de type 2 ?

Chez les personnes atteintes de diabète de type 2, l’alimentation doit être équilibrée et variée. Il leur est même conseillé de tenir un carnet à mettre à jour quotidiennement pour éviter les excès sources de complication. Pour ces personnes, leur alimentation doit :

  • contenir beaucoup de fibres pour mieux réguler le taux de glycémie
  • se composer d’aliments dont l’indice glycémique est assez bas
  • tenir éloigné le sucre ajouté
  • intégrer des lipides de qualité et donc les graisses insaturées
  • être adaptée aux activités physiques pratiquées
  • limiter autant que possible les produits alcoolisés
  • se composer d’une bonne quantité de glucides, mais de bonne qualité
  • incorporer trois produits laitiers par jour

Comme chez les diabétiques de type 1, aucun aliment n’est réellement interdit chez les diabétiques de type 2. Il faut seulement faire attention à la quantité et à la qualité. Et bien sûr, fruits, légumes et produits laitiers sont à privilégier sans en abuser.

Lire également :

Bien manger quand on est diabétique, c’est possible !

Ce n’est pas parce qu’on est diabétique qu’on doit éviter toutes les bonnes choses. L’équilibre et la variété est le secret de base, mais aussi :

  • des horaires réguliers pour les trois repas de la journée
  • un petit-déjeuner complet : céréale, produit laitier et boisson
  • moins de graisses saturées
  • du féculent à tous les repas, car il stabilise le taux de sucre dans le sang
  • les produits sans sucres à privilégier, mais il faut quand même manger du sucre lors des repas et non pas en dehors
  • pas de plats industriels riches en graisses animales et sucres raffinés
  • trois repas par jour et pas plus : le fait de fractionner ses repas aide à perdre du poids, mais cela augmente le taux de glycémie donc à éviter quand on est diabétique
  • un menu bien composé : 15 % de protéines, 40 % de lipides, 55 % de glucides avec 2/3 de glucides complexes