(Mis à jour le: 11 octobre 2019)
Paprika : tout savoir sur le paprika
4.5 (90%) 2 vote[s]

Bien qu’il soit originaire d’Amérique du Sud, le paprika est surtout utilisé dans la cuisine espagnole et hongroise. On le connaît surtout sous forme de poudre rouge, mais à l’origine, il s’agit d’un piment doux que l’on fait sécher avant de réduire en poudre. Apprécié pour son goût épicé et un peu amer, il relève le goût de nombreux plats, mais attention de ne pas en mettre trop pour ne pas dénaturer la saveur des autres ingrédients. Zoom sur cette épice qui séduit de nombreux pays.

L’histoire du paprika

Le paprika était déjà utilisé par les Aztèques et les Mayas pour diverses fins. Ils le consommaient en tant qu’épice pour agrémenter leurs plats. Ils l’utilisaient en tant que plante médicinale efficace pour atténuer les douleurs liées à l’arthrose et aux rages de dents. Ils s’en servaient aussi comme monnaie d’échange.

C’est durant la colonisation espagnole qu’il a été introduit en Europe et principalement en Espagne. Ce dernier devint rapidement un gros producteur et consommateur. Il a même mis sur pied une appellation d’origine contrôlée (AOC) pour certaines marques de pimentons, nom que les Espagnols utilisent pour désigner le paprika.

Actuellement, il n’est plus le seul à en produire en masse puisque la Hongrie l’a également adopté et même décrété épice emblématique de sa cuisine locale. Selon les études, ce pays serait le plus idéal pour sa culture. Mais ce n’est pas la principale raison qui a poussé les Hongrois à l’adopter. Selon l’histoire, c’est la seule épice que la classe moyenne pouvait s’offrir puisque les autres, dont le poivre, coûtait trop cher. Au fil du temps, toutes les souches économiques finirent par en consommer et en utiliser au quotidien.

Découvrez aussi :

Le Paprika

Les différentes variétés de paprika

Le paprika désigne l’épice et le fruit dont il est issu. Il s’agit effectivement d’un fruit réduit en poudre. Le fruit lui-même est produit par un poivron dont le nom scientifique est Capsicum Annuum. C’est un piment assez doux, mais attention, le piquant de l’épice en poudre peut être plus ou moins intense en fonction de ses composants.

On distingue effectivement différentes sortes de paprika selon leur piquant et leurs composants. On cite notamment :

  • le paprika doux qui n’est pas piquant du tout ;
  • le paprika piquant ou fort qui est piquant ;
  • le paprika aigre-doux qui est un peu piquant, mais pas trop.

L’intensité du piquant provient de la composition de la poudre. Il faut savoir que celle-ci est obtenue soit par le broyage du fruit uniquement soit par le broyage du fruit, des graines et des tiges. Le corsé de l’épice provient essentiellement des graines.

Dans tous les cas, le fruit n’est cueilli que lorsqu’il est bien mûr et rouge. Il est ensuite séché avant d’être broyé pour donner la fameuse poudre rouge que nous connaissons tous.

Le Paprika

Les caractéristiques et valeurs nutritionnelles du paprika

Le paprika est riche en glucides, en lipides, en protéines et en fer. Il est aussi une bonne source de magnésium, de potassium, de vitamines (E, C, K, B2, B3 et B5) et de zinc.

Il faut souligner que même si le paprika est une variété de poivron, il est a différencier du poivron proprement dit. Les deux n’ont pas les mêmes valeurs nutritionnelles et la preuve, alors que le poivron est riche en vitamine C, le paprika, lui, en contient, mais à dose assez modeste.

Les bienfaits du paprika

Si vous n’avez jamais ajouté du paprika à vos plats, voici quelques bonnes raisons pour commencer à vous y mettre.

  • Du fait de sa forte concentration en vitamine E qui a un pouvoir antioxydant, le paprika permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires. Cette vitamine booste également la production de globules rouges qui vont vous permettre de cicatriser rapidement en cas de blessure ;
  • Le paprika contient de la capsaïcine, un élément qui aide l’organisme à lutter contre les maladies hivernales comme la grippe. Sa teneur en vitamine C fait également de lui un bon décongestionnant et expectorant ;
  • Grâce à sa forte teneur en vitamine B2, le paprika permet d’entretenir les muscles et les muqueuses du corps ;
  • La consommation régulière de paprika aide à soulager les douleurs reliées à l’arthrite ainsi que les autres douleurs articulaires ;
  • Grâce au potassium qu’il apporte, le paprika influe, de manière positive sur l’influx nerveux. Il améliore également la contraction di cœur et des muscles ;
  • Le paprika favorise la circulation sanguine et vous aide ainsi à traiter efficacement les problèmes de jambes lourdes. Pensez à en consommer régulièrement pour ressentir ce bienfait ;
  • Du fait de la présence de fer dans le paprika, l’oxygène est mieux véhiculé à travers l’organisme. Si à cet apport vous rajoutez d’autres sources de fer supplémentaires, votre corps sera plus à l’abri de l’anémie ;
  • La vitamine B6 que le paprika contient permet à l’organisme de lutter contre la chute de cheveux. Sa consommation régulière vous aidera même à avoir des cheveux plus brillants et resplendissants ;
  • Le paprika est bénéfique pour la peau du fait de sa teneur en antioxydants, en fer, en bêta-carotène et en vitamines, notamment la vitamine A qui favorise la tonicité de la peau et freine l’apparition des rides.

Lire aussi :

Les bienfaits du paprika

Bien cuisiner avec du paprika

Le paprika améliore la digestion. Pour ce faire, il annule l’action de l’acide présent dans l’estomac pour que l’organisme ait le temps de puiser les nutriments dont il a besoin dans la nourriture saine avalée.

Pour profiter de tous ses bienfaits, le paprika peut être utilisé de différentes manières :

  • dans une sauce pour relever le goût des viandes et de la salade ;
  • dans une marinade pour les viandes blanches ;
  • ajouté à la dernière minute, en fin de cuisson pour garder son goût un peu sucré.

Il est déconseillé de cuire le paprika sur un feu trop vif, car il risque de dévoiler son goût âcre.