(Last Updated On: 9 novembre 2018)

La Marjolaine ou « Origanum majorana » est une espèce de plantes vivaces appartenant à la famille des Lamiacées. On la cultive surtout pour ses feuilles aromatiques. Cette plante est très proche à ses cousines l’Origan commun  et le thym par son odeur et par sa composition. Elle est parfois appelée Marjolaine des jardins ou origan des jardins.

Elle est connue pour ses subtils arômes, son odeur raffinée et son gout exquis. La marjolaine est réputée pour relever certains plats lui procurant de délicieuses saveurs méditerranéennes.  Un vrai régal culinaire !

Très prisée en  cuisine pour ses qualités aromatiques, la marjolaine recèle aussi de nombreux bienfaits qui en font une inestimable amie de notre santé.

Description et origines de la marjolaine :

marjolaine

La marjolaine est une plante aromatique vivace de la famille des Lamiacées ou Labiacées. Cette plante ligneuse est d’environ 60 à 80 cm de hauteur.

La marjolaine produit des feuilles de forme ovale de 2 à 4cm de longueur. Ces duveteuses feuilles sont de couleur vert grisâtre. La marjolaine est identifiable grâce à ses petites fleurs comportant deux bractées. Ces jolies fleurs sont blanches aux teintes rosées ou mauves.

La plante est, soit cultivée par l’homme, soit elle pousse à l’état sauvage sous forme de touffes assez denses. On la retrouve alors, dans majorité des pays méditerranéens.

Sa fiche technique :

Nom scientifique : Origanum majorana

Noms communs : marjolaine, origan des jardins, marjolaines des jardins, marjolaine à coquilles et marjolaine officinale.  En anglais elle est appelée : origanum majorana, majorana  et majorana hortensis.

Classification botanique : famille des lamiacées (Lamiaceae)

Principes actifs : 3 % de l’huile essentielle, des acides phénols, des flavonoïdes et des acides triterpéniques (acide ursolique et acide oléanolique).

Découvrez aussi :

Les origines de la plante :

La marjolaine est originaire du Bassin méditerranéen, plus exactement de l’Est du bassin méditerranéen. C’est une plante très ancienne est cultivée depuis plus de deux mille ans.

Depuis l’Antiquité, on lui a attribuée des vertus culinaires et médicinales. La marjolaine était aussi utilisée par les anciens Égyptiens et Grecs comme offrande aux Dieux. Les Égyptiens se servaient, également, de la marjolaine pour embaumer leurs morts lors de la momification.

Le terme « marjolaine »  provient du mot latin « amaracum », dérivant du grec « amarakos » qui désigne cette plante. La légende raconte qu’Amarakos était un serviteur du roi de Chypre qui fut puni par les dieux en le métamorphosant en marjolaine.

Le nom de marjolaine est apparu en France vers la fin du 16ème siècle.

La culture de la marjolaine :

La marjolaine est cultivée comme plante condimentaire. La plante est cultivée principalement au nord de l’Afrique et en Espagne.

La marjolaine apprécie le soleil et le climat chaud. Elle n’aime pas le froid et l’humidité, mais résiste bien au gel.

On peut cueillir directement les feuilles sur la plante. On peut aussi récolter les tiges entières au début de la période de floraison et les sécher ensuite.

Les bienfaits et les vertus de la marjolaine :

marjolaine infusion

Depuis longtemps, la marjolaine était célèbre pour ses vertus apaisantes fortifiantes et toniques.

La plante est apaisante et peut atténuer le stress, l’anxiété, l’irritabilité, la fatigue, les troubles de sommeil et les maux de tête. La marjolaine est capable de soulager les ballonnements, les troubles digestifs, les spasmes intestinaux, les problèmes respiratoires, les douleurs articulaires, les maux dentaires et les rhumatismes…

La plante dispose également de propriétés antalgiques et antiseptiques.

Propriétés et vertus médicinales de la marjolaine :

  • En usage interne: Par voie orale, la marjolaine est un antalgique qui calme les douleurs musculaires et articulaires. Cette plante médicinale est un apaisant naturel du système nerveux.
  • En usage externe: La plante est un antiseptique très efficace contre les aphtes et la gingivite.

L’huile essentielle de la marjolaine est très bénéfique, en application locale, pour apaiser les douleurs articulaires et le rhumatisme.

Elle est, aussi, efficace pour soigner les plaies superficielles.

Certaines études ont prouvé via l’action de son acide ursolique, contribue effacement à la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Comment on utilise la marjolaine ?

La marjolaine est utilisée sous plusieurs formes et préparations : feuilles fraiches, feuilles séchées, tisanes, huile essentielle, inhalations et poudres…

En phytothérapie : on utilise les feuilles fraîches ou séchées de la marjolaine qu’on réduira généralement en poudre.

En Aromathérapie : l’huile essentielle de la marjolaine est extraite de ses sommités fleuries par distillation.

En cuisine :

marjolaine cuisine

Fraiche ou séchées, les feuilles de la marjolaine assaisonnent très bien toutes les sauces, les pizzas et les ragoûts notamment «  l’osso bocco » …

Elle aromatise magnifiquement bien tous les légumes cuits ou frais et accompagne les soupes et les marinades pour la viande et le poisson.

En général la marjolaine est utilisée pour ses arômes très proches de ceux de l’origan ou du thym. Le goût de l’origan des jardins est revanche plus subtil et plus fin.

Son parfum résiste moins à la chaleur, il est donc préférable de l’ajouter en fin de cuisson.

Posologie et dosage de la marjolaine :

  • Pour une infusion : une trentaine de feuilles séchées de marjolaine dans une litre d’eau tiède suffisent. On peut aussi, infuser une cuillerée à soupe de feuille séchée dans une tasse d’eau chaude. Il est recommandé de boire deux tasses le matin à jeun et quatre tasses par jour.
  • Pour la teinture mère : boire 20 gouttes diluées dans un grand verre d’eau, à raison de trois à quatre fois par jour.
  • En aromathérapie: mettre deux gouttes d’huile essentielle de marjolaine sur poignet et le dos trois fois par jour.

Précautions d’emploi et contre-indication de la marjolaine :

Les précautions d’emploi :

Veuillez respecter les doses requises afin d’écarter les risques d’intoxication.

L’huile essentielle de marjolaine doit être diluée avec une huile végétale (exemple : huile d’olive) chez les personnes à peau sensible.

Les Contre-indications :

La marjolaine est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, l’enfant de moins de 3 ans, ainsi que les sujets allergiques à l’un de ses composants, les asthmatiques et les personnes souffrant d’une insuffisance rénale.

Interactions avec d’autres plantes thérapeutiques : Pas d’interaction connue.

Interactions avec d’autres médicaments : Pas d’interaction connue.

No votes yet.
Please wait...