(Last Updated On: 9 novembre 2018)

La coriandre est une plante aromatique utilisée depuis l’Antiquité. Elle est bien connue de Romains qui s’en servaient pour conserver la viande tandis que les Grecs et les Egyptiens utilisaient ses graines pour aromatiser leurs pains et galettes. Avec autant de siècles d’existence, elle ne devrait plus avoir de secrets pour personne et pourtant, bon nombre d’entre nous ignorent encore quelles sont ses vertus, comment la faire pousser, comment l’utiliser en cuisine ou en pharmacopée, … Retrouvez toutes les réponses à la suite.

La coriandre c’est quoi ?

coriandre

Appartenant à la famille des Ombellifères, la coriandre tient son nom du mot grec « koris » qui signifie punaise. Ce mot se réfère à la forte odeur que dégagent les feuilles de la plante. Elle est aussi connue sous les noms de « persil chinois » ou « persil arabe ».

Cette plante est originaire du Moyen Orient et du sud-ouest de l’Europe, mais aujourd’hui, elle pousse aux quatre coins du globe. C’est une herbe annuelle, facile à cultiver et que l’on peut récolter tout au long de l’année. Elle peut atteindre les 50 cm de hauteur et pousse aussi bien en terre que dans un pot.

La coriandre : comment l’utiliser ?

La coriandre est surtout connue des cuisiniers en tant que plante aromatique. Toutefois, elle peut être utilisée de différentes manières :

  • Ses feuilles, fraîches ou séchées, sont utilisées comme condiment, mais aussi en infusion
  • Ses fruits séchés que l’on qualifie communément de graines sont utilisés en tant qu’épices
  • Elle est aussi utilisée pour extraire de l’huile essentielle et donc utilisée en aromathérapie
  • On l’utilise également en tant que plante médicinale et ce, grâce à ses nombreuses vertus
  • Les industries alimentaires l’utilisent en tant qu’arôme
  • Elle est aussi utilisée en tant qu’agent de senteur par les industries cosmétiques et les parfumeries

Cela signifie que son utilisation ne se limite pas à la cuisine et sur ce point, il convient de souligner que toutes les cuisines du monde entier l’utilisent régulièrement.

Découvrez aussi :

La coriandre : quelles sont ses vertus ?

coriandre bienfait

La coriandre a de nombreuses vertus, pas forcément communes entre ses feuilles et ses graines. Ce qu’il faut retenir c’est que la coriandre :

  • a des propriétés antifongiques, antibactériennes, anti-inflammatoires et anti-spasmodiques
  • est riche en antioxydants comme l’atteste la présence de flavonoïdes et d’acides phénoliques. Cette propriété est valable que ce soit ses feuilles ou pour ses graines. Rappelons que les antioxydants combattent les radicaux libres sources de maladies cardiovasculaires, du vieillissement précoce et de certains types de cancers
  • est riche en vitamine K essentielle à la coagulation sanguine : on attribue uniquement cette propriété à ses feuilles
  • est bénéfique pour la digestion. Si ses graines à vertus carminatives soignent les ballonnements, les affections gastro-intestinales et l’aérophagie, ses feuilles ne sont pas en reste, car une infusion de feuilles de coriandre permet de soulager les troubles digestifs. Dans les détails, la plante va absorber les gaz produits par les fermentations occasionnées par la digestion. En cuisine, il est courant d’incorporer quelques feuilles de coriandre dans la cuisson de féculents ou de lentilles pour qu’ils soient facilement digérés
  • a des vertus diurétiques
  • sous la forme d’huile essentielle, elle calme et décontracte les muscles
  • sous forme d’infusion froide, peut être utilisée pour se rincer la bouche, car elle réduit le mal de dent
  • sous forme d’infusion chaude ou tiède, soigne les intoxications intestinales et la diarrhée
  • redynamise l’organisme pour l’aider à lutter contre les états grippaux et la fatigue
  • améliore la qualité du sommeil et est parfois recommandée pour lutter contre l’anxiété
  • au niveau de ses feuilles, contient des caroténoïdes dont le bêta-carotène. Cet élément lorsqu’absorbé avec des lipides peut se transformer en vitamine A une fois dans l’organisme
  • ses graines auraient la capacité de réduire le taux de cholestérol total, de cholestérol-LDL que l’on appelle aussi mauvais cholestérol ainsi que de triglycérides. En parallèle, ils augmentent le taux de bon cholestérol ou cholestérol-HDL

Dans tous les cas, la vitamine K reste son nutriment le plus important et ce, que vous consommiez les feuilles fraîches crues ou déshydratées.

La coriandre : comment la cultiver ?

feuille de coriandre

La coriandre est une plante facile à cultiver. Vous pouvez la mettre en terre dans votre jardin ou dans un pot à garder à l’intérieur. En pot, elle fait une belle plante décorative et embaumante. Pour s’épanouir, elle a besoin de :

  • une terre sableuse bien drainée
  • un emplacement mi-ombragé ou ensoleillé
  • un arrosage régulier par temps de grosse chaleur

Dans le cas où vous la cultivez pour bénéficier surtout de ses feuilles, mieux vaut la placer dans un endroit assez frais. Une température fraîche est propice au développement des feuilles tandis que dans un endroit chaud, ses graines auront tendance à monter plus vite. Cela reste toutefois intéressant pour pouvoir semer plusieurs fois des graines. Attention, les graines ne doivent être récoltées que lorsqu’elles virent au beige.

En règle générale, les graines doivent être semées entre le printemps et l’automne. Chaque fois que vous obtenez de nouvelles graines, vous pouvez en re-semer histoire de toujours avoir des jeunes feuilles bien fraîches.

Une petite astuce : les graines de coriandre mettent du temps pour germer. Pour accélérer ce processus, pensez à faire tremper vos graines dans l’eau pendant toute la nuit précédant leur mise en terre. Le lendemain,

  • faites de trous d’environ 2, 5 cm de profondeur puis mettez des graines dans chaque trou
  • espacez vos plants d’environ 12 cm pour que chaque pied s’épanouisse bien

Au bout de quelques jours, vous aurez de jeunes pousses et au bout de six semaines après les semis, vous pourrez récolter vos premières feuilles.

La coriandre : comment en avoir même en hiver ?

La coriandre peut être semée jusqu’en automne. Pour avoir des feuilles fraîches même en hiver, pensez à semer quelques graines dans des pots à mettre à l’intérieur, dans un endroit où la température reste agréable, sans être froide ou trop chaude.

Pour les plants mis en terre, recouvrez-les d’un tissu agrotextile quand le gel débarque.

La coriandre : comment la conserver ?

Après avoir récolté de la coriandre :

  • plongez la tige dans un verre d’eau pendant deux à trois semaines pour qu’elle ne fane pas. Vous pouvez recouvrir le verre d’un sac en plastique en le refermant bien afin que les feuilles gardent toute leur fraîcheur
  • mettez-la dans un sac en plastique ou dans du papier absorbant puis stockez-la dans le bas du réfrigérateur, dans le bac à légumes
  • ciselez les feuilles fraîches puis mettez-les dans une boîte hermétique ou dans un sac de congélation et mettez-les au congélateur. Vous pouvez également les mettre dans le bac à glaçons, les recouvrir d’eau et les faire congeler

La coriandre : comment l’utiliser en cuisine ?

coriandre cuisine

Selon qu’il s’agisse de feuilles ou de graines, l’utilisation de la coriandre en cuisine diffère.

En ce qui concerne les feuilles avec leur goût un peu anisé, on les aime fraîches et crues pour accompagner les soupes, les potages, les ragoûts, les légumes, les poissons, les volailles et les sauces. Une fois ciselées ou finement hachées, attendez le dernier moment pour les incorporer à vos plats. Non hachées, elles apporteront aussi une petite touche de décor.

Pour ce qui est de graines, elles sont généralement moulues pour être incorporées au chili ou au curry. Son goût très aromatique, légèrement sucré avec un petit arrière-goût de zeste d’orange accompagnera merveilleusement les marinades, les grillades, les farces, le gibier et les chutneys.

Quelques recettes :

 

 

No votes yet.
Please wait...