Quand on parle de bûche de Noël, on pense tout de suite à l’association génoise et crème chantilly avant le délicieux glaçage au chocolat. Certes, c’est une image bien gourmande, mais aussi du vu et revu. Et si cette année on bousculait un peu les traditions pour créer une bûche originale ? Celle aux spéculoos attire particulièrement nos papilles. Comment la préparer ?

Les spéculoos : les incontournables de la pause-café

Les spéculoos : les incontournables de la pause-café

On y a tous déjà goûté et on en a tous quelques paquets qui traînent dans les placards ou dans les sacs. Il faut dire que les biscuits spéculoos font partie intégrante de notre quotidien et ce, depuis des années. Ce qu’on sait moins c’est que ces petits encas peuvent aussi très bien s’inviter dans nos bûches de Noël et vous verrez qu’il y a plus d’une façon de les intégrer.

Avant de vous donner quelques recettes, tâchons de nous rappeler l’origine de ce petit biscuit croquant …

Savez-vous que bien avant le 20e siècle, nos grands-parents et nos parents croquaient déjà à pleines dents dans ce biscuit ? A cette époque, il avait toutefois la forme de saint Nicolas et était d’ailleurs dégusté en son honneur, c’est-à-dire le 6 décembre. C’est à partir de cette tradition que les frères Boone décident d’ouvrir la maison Lotus en 1932. Dans leur petite usine sise en Belgique, ils ont confectionné « L’Original Spéculoos Lotus », le spéculoos que l’on connaît aujourd’hui.

Si le biscuit en lui-même n’était pas nouveau puisqu’il contenait toujours de la cannelle, du gingembre et des clous de girofle, la grande révolution de l’époque concernait leur emballage dans du sachet individuel. Oui, à l’époque, c’était une véritable innovation que très vite, le spéculoos regagne en notoriété. Il fit même un tabac lors de l’Exposition universelle de 1958.

Savez-vous pourquoi les frères Boone ont opté pour des sachets individuels pour leurs biscuits ? Afin que chaque biscuit garde son croquant jusqu’au moment de sa dégustation. Que serait effectivement le spéculoos sans son mélodieux « crac » à chaque bouchée ?

Ce son accompagne aujourd’hui toutes les pauses café, mais restera-t-il présent lorsqu’on incorporera le biscuit à la bûche ? Voyons cela à travers les recettes qui suivent …

La bûche de Noël classique au spéculoos

La bûche de Noël classique au spéculoos

Pour cette recette, on devra préparer la génoise habituelle pour la bûche puis la crème aux spéculoos.

Pour la génoise, on aura besoin de :

  • 100 g de farine
  • 5 œufs
  • 100 g de sucre
  • 2 pincées de sel

Commencez par séparer les blancs d’œufs des jaunes. Mettez les blancs dans un bol, les quatre jaunes dans un autre et le dernier jaune dans un autre.

Battez les blancs en neige en y ajoutant les deux pincées de sel.

Ajoutez 100 g de sucre aux quatre jaunes d’œufs puis mélangez le tout jusqu’à ce qu’il blanchisse. Petit à petit, sans cesser de mélanger, ajoutez 100 g de farine. Une fois le tout bien mélangé, incorporez-y délicatement les blancs en neige. Utilisez une spatule en bois.

Prenez la plaque de cuisson plate,  recouvrez-la de papier sulfurisé, beurrez et farinez le papier puis versez dessus la pâte à génoise. Enfournez à thermostat 6 pendant environ 12 mn.

Pour la crème aux spéculoos, on aura besoin de :

  • 150 g de spéculoos
  • 250 g de mascarpone
  • 100 g de sucre
  • Le dernier jaune d’œuf

Mettez les spéculoos dans le bol du mixeur puis réduisez-les en miettes. Incorporez-les dans la mascarpone puis mélangez bien. Ajoutez-y également le jaune d’œuf et le sucre. Il ne reste plus qu’à attendre que la génoise soit cuite pour l’utiliser.

Une fois la génoise cuite, on la sort du four. Sur la table de travail de la cuisine, étalez un chiffon propre légèrement humide. Retirez la génoise avec le papier sulfurisé de la plaque et déposez-la sur le chiffon humide. Recouvrez la génoise d’une autre feuille de papier sulfurisé puis roulez le tout. Maintenez-la dans cette position pendant 5 mn puis déroulez-la.

Prenez votre crème aux spéculoos et une spatule puis étalez une couche de crème sur la face interne de la génoise. Roulez à nouveau le biscuit et enveloppez-le, dans cette position roulée, dans du film alimentaire. Mettez-le au frigo pendant une heure le temps que le gâteau prenne.

Au bout de ce délai, vous pourrez ensuite entreprendre le glaçage et la décoration avant de remettre à nouveau le gâteau au réfrigérateur. N’oubliez pas de le sortir du frigo quelques heures avant la dégustation.

Vu que les spéculoos ont été mixés dans cette recette, ne vous attendez pas à retrouver le fameux « crac ». Par contre, toute la saveur des biscuits sera au rendez-vous.

Découvrez aussi :

La bûche de Noël aux spéculoos et aux fruits

La bûche de Noël aux spéculoos et aux fruits

Avec cette bûche, nous nous éloignons un peu de la recette avec génoise ce qui facilite davantage la réalisation du « gâteau ». Par contre, la liste d’ingrédients nécessaires s’allonge un peu puisqu’on aura besoin de :

  • 200 g de spéculoos
  • 600 g de coulis de fruits de votre choix, nous avons choisi des framboises pour cette recette
  • 150 g du fruit choisi (ici, des framboises)
  • 150 g de sucre
  • 150 g d’eau
  • 6 feuilles de gélatine, soit environ 12 g
  • 30 cl de crème liquide entière
  • 3 cuillères à soupe d’amandes entières
  • Un peu de jus de citron

Pour ne pas rater cette bûche, suivez les étapes suivantes pour sa préparation :

  • Plongez vos feuilles de gélatine dans de l’eau pour les faire ramollir
  • Dans une casserole, chauffez les 150 g d’eau, le jus de citron et le sucre. Lorsque le mélange commence à frémir, incorporez-y la gélatine essorée. Mélangez le tout jusqu’à ce que la gélatine ait totalement fondue. Versez ensuite le tout dans un saladier puis laissez-le refroidir
  • Une fois le mélange froid, ajoutez-y le coulis de fruits et mélangez bien jusqu’à épaississement
  • Dans un autre bol, versez la crème liquide puis fouettez-la pour obtenir de la chantilly bien ferme
  • Ajoutez la chantilly, en deux fois, au premier mélange en mélangeant délicatement

Voilà, votre appareil est fini, mais où sont passés les spéculoos ? Patience, on va les utiliser durant le montage. Pour ce faire, munissez-vous d’un moule à cake et tapissez-en le fond avec du film étirable. Versez la moitié de l’appareil dedans puis enfoncez quelques fruits frais (des framboises donc) dans la mousse. Recouvrez ensuite la surface de spéculoos, par-dessus lesquels vous allez éparpiller quelques amandes hachées. Recouvrez le tout du reste de la mousse, rajoutez d’autres framboises et une autre couche de spéculoos. Recouvrez le moule de film étirable puis mettez le gâteau au frais pendant au moins 3 heures.

Quelques heures avant de servir, sortez le gâteau du réfrigérateur puis démoulez-le sur le plat de service. Agrémentez la surface du gâteau avec quelques fruits, des copeaux de chocolat, un peu de noix de coco râpé, des billes argentées, des vermicelles … bref, tout ce qui vous fait envie. Tâchez seulement de ne pas trop le surcharger.

Avec cette recette, le fameux « crac » sera au rendez-vous puisqu’on a utilisé les spéculoos sans être imbibés et sans les avoir mixés.