4.7/5 - (3 votes)

Chez les personnes diabétiques, le sucre apporté par l’alimentation s’accumule dans le sang au lieu d’être éliminé naturellement. Cela génère différents troubles de la santé d’où l’intérêt d’adopter un mode alimentaire plus sain et plus équilibré. Cela implique la suppression de certains plats et boissons, mais rassurez-vous, que ce soit côté plats ou boissons, il reste toujours de bonnes alternatives. Du côté des boissons, voici celles à privilégier et celles à bannir.

Les boissons à privilégier quand on est diabétique

Lorsqu’on a le diabète, il faut faire attention à tout ce que l’on consomme, les boissons y compris. Certaines ont effectivement tendance à faire grimper le taux de glycémie sans qu’on s’en rende compte. Pour ne pas aggraver son état de santé, voici une liste (non exhaustive) des boissons à privilégier.

Découvrez aussi :

L’eau

L’eau

L’eau reste la boisson la plus saine et ce, qu’on soit diabétique ou non. Il faut vraiment en boire davantage lorsqu’on a des troubles de la glycémie, car elle aide à réguler le taux de sucre dans le sang.

La corrélation entre eau et glycémie repose sur une hormone appelée vasopressine. Lorsqu’une personne est déshydratée, son niveau de vasopressine augmente or, celle-ci stimule la production de sucre par le foie. Cela génère un taux de glycémie élevé.

Boire beaucoup d’eau empêche alors la déshydratation et maintient un taux de vasopressine normal. Idéalement, les médecins recommandent entre six à huit verres par jour. Si vous avez du mal à suivre ce rythme, buvez au moins un verre avant chaque repas et faites-en une nouvelle habitude. Au fil du temps, ajoutez un autre verre durant le repas et vous verrez votre glycémie se stabiliser.

Lire aussi – Quelques conseils alimentaires pour une année saine

Le lait

Le lait

Alors que beaucoup pensent que le lait fait grossir, c’est l’effet inverse qu’on obtient. En effet, le lait de vache demi-écrémé ou écrémé est faible en gras ce qui le rend idéal pour les personnes diabétiques. Non seulement, il les aide à perdre du poids afin de maintenir un taux de glycémie normal, mail il leur apporte aussi du calcium, de la vitamine D, du potassium et du magnésium. Autrement dit, il évite d’avoir des carences tout en évitant le surpoids.

A part le taux de sucre dans le sang, boire régulièrement du lait améliore aussi la santé cardiaque et réduit la pression artérielle.

Dans l’idéal, il faudrait consommer deux à trois portions de produits laitiers par jour. Vous pouvez, par exemple, boire un verre de lait au petit-déjeuner puis choisir un produit laitier en guise de dessert au déjeuner ou au dîner. Les médecins recommandent de boire un verre de lait à chaque fois que votre repas contient des glucides. Le breuvage va ainsi aider le corps à stabiliser la glycémie.

Bon à savoir :

La majorité des personnes adultes font une intolérance au lactose. Néanmoins, vous pouvez continuer à en consommer, mais par petite quantité. Vous devez aussi changer vos habitudes en en consommant durant les repas et non pas, en guise de collation. Lorsque le lait est accompagné d’autres aliments, le tout est digéré plus lentement et l’organisme souffre moins de la présence de lactose. Et si vraiment, vous continuez à y être intolérant, pensez au lait sans lactose ou consommez-le sous d’autres formes comme le fromage, le yaourt ou le chocolat au lait.

Le thé

Le thé

Le thé est une boisson sans calorie et pourtant très riche en antioxydant. On peut également l’aromatiser avec des produits sains pour obtenir un breuvage plus gourmand. Il est idéal pour les personnes qui font du diabète.

En général, que ce soit le thé vert ou le thé noir, les deux sont bons, mais le thé noir est meilleur encore que le thé vert. En effet, il est plus riche en polysaccharides lesquelles ralentissent l’absorption du sucre dans le sang. Il est alors à privilégier, mais si vous n’en avez pas, le thé vert fait aussi l’affaire.

Il est important de souligner que lorsqu’on parle de thé, c’est à celui que vous préparez à la maison qu’on pense. Il suffit de faire infuser un paquet dans de l’eau bouillante et vous obtenez votre breuvage. On évite d’y ajouter du sucre, de la crème ou du lait gras. Ceux vendus en supermarché comme le thé glacé commercial sont à éviter, car ils sont bourrés de sucre.

A lire – Par quel ingrédient remplacer le sucre ?

Pour bénéficier de ses bienfaits, il faut en boire quatre à cinq tasses par jour et idéalement au cours de la journée. N’oubliez pas que le thé est aussi riche en caféine donc il ne faudrait pas qu’il vous empêche de dormir la nuit. Dans le commerce, vous pouvez trouver du thé décaféiné si vous ne pouvez vous passer du thé après le dîner.

A part réduire les risques de développer du diabète, le thé réduit aussi les risques de crise cardiaque et de toute autre maladie du cœur.

Les boissons à limiter quand on est diabétique

Même si on aimerait s’en tenir uniquement aux boissons citées ci-dessus, il arrive parfois que l’on ait des envies de café, de jus de fruits, de soda, voire un peu d’alcool. Est-on autorisé à en boire ou faut-il les bannir à vie ? La réponse est oui, vous pouvez en boire, mais avec modération.

Le café

Le café

Les avis divergent concernant le café.

Certaines études ont prouvé que les personnes qui en boivent ont moins de risque de développer un diabète de type 2. La raison est qu’il contient un composé capable de ralentir l’absorption du glucose dans le sang. Il s’agit de l’acide chlorogénique.

Pourquoi recommande-t-on alors aux personnes diabétiques d’en modérer la consommation ? Tout simplement parce que d’autres études ont prouvé que chez les personnes déjà diabétiques, le café a tendance à faire grimper le taux de glycémie.

Il faut donc faire la différence entre personnes déjà atteintes et celles qui ne le sont pas encore. Dans tous les cas, l’effet du café sur l’organisme varie d’une personne à une autre en fonction de la manière dont on le consomme. Le breuvage sera néfaste si vous avez tendance à y ajouter beaucoup de sucre, de la crème ou du lait entier et ce, que vous fassiez du diabète ou non.

Pour maintenir une bonne santé, les médecins conseillent de ne pas dépasser les deux ou trois tasses par jour. Il serait même plus sage d’en boire moins ou de ne pas en boire du tout lorsque le taux de glycémie est très instable.

Les jus de fruits

Les jus de fruits

Si vous les préparez à la maison et que vous n’y ajoutez pas du sucre, vous pouvez en boire, mais à condition d’utiliser des fruits adaptés à votre état de santé comme les agrumes, la pomme ou encore le kiwi. Par contre, si vous projetez d’acheter des jus de fruits tout prêts en canette, en bouteille ou au restaurant, il vaut mieux s’abstenir, car ils contiennent beaucoup de sucre.

D’après les études, les boissons sucrées favorisent la prise de poids et notamment l’amas de gras au niveau du ventre. Cela augmente pourtant la résistance à l’insuline. Elles augmentent aussi la pression artérielle et les risques de maladies cardiaques. Un seul verre de jus de fruit sucré augmente la consommation de glucides de 40 à 50 grammes ce qui va faire grimper le taux de glycémie en flèche.

Le mieux serait alors de les proscrire y compris le soda qui est très riche en sucre. A la rigueur, le soda light est toléré, mais avec modération. A la place des breuvages sucrés, mangez des fruits frais ou buvez du thé aromatisé, mais sans sucre ou gras. L’eau pétillante aromatisée est aussi une bonne option surtout durant l’été.

L’alcool

L’alcool

Globalement, l’alcool contient du sucre et sa consommation génère une augmentation du taux de glycémie. Cela explique aussi la prise de poids qu’elle génère. Toutefois, ses effets chez les sujets diabétiques peuvent être contradictoires, car les boissons alcoolisées peuvent aussi bien causer une hypoglycémie qu’une hyperglycémie. Les diabétiques de type1 et de type 2 sont tous concernés.

Dans le premier scénario, l’alcool entraîne une hypoglycémie, car il bloque la production du sucre par le foie. C’est souvent le cas chez les personnes sous insuline ou sous sulfamides hypoglycémiants. Chez ces patients, la consommation d’alcool est très dangereuse, car même une petite quantité peut avoir des effets pendant plusieurs heures. Le risque est encore plus élevé si la personne boit sans penser à prendre ses repas correctement.

Dans le second scénario, l’alcool entraîne une hyperglycémie, car il reste quand même une substance très calorique. Dans un premier temps, il favorise la prise de poids et lorsque le sujet a des prédispositions à faire du diabète, il va développer un diabète de type 2 par engraissement.

Pour ceux qui auraient l’idée de privilégier la bière sans alcool et celle qui en contient, sachez que la première est beaucoup plus riches en glucides donc une hyperglycémie est à craindre.

L’alcool doit-il alors être proscrit totalement ? Non, mais avec modération. La quantité maximale autorisée est de deux verres par jour, voire moins chez les grands diabétiques. Pensez aussi à ne pas boire tous les jours.

Il faut aussi éviter certains alcools riches en sucre comme les liqueurs, le martini, le porto …. Privilégiez plus les alcools forts qui ne contiennent pas, ou peu, de sucre comme la vodka, le gin le whisky, le cognac … Quant aux vins cuits, aux digestifs et à la bière, mieux vaut les éviter autant que possible.