Plat d’origine afro-brésilienne, le fameux Acarajé (en africain « àkàrà » ou « boule de feu ») est une spécialité à base de pâte et d’une variété de haricot appelée Vigna unguiculata, auxquels s’ajoutent de l’oignon et du de sel. La pâte est frite en boulettes avec de l’huile de palme. Zoom sur cette recette de plus en plus appréciée…


Acarajé : origine

Le nom « acarajé » provient d’un mythe religieux : Xango est ses deux épouses faisaient une offrande à des divinités orixás : le premier acarajé est toujours réservé à Exu pour sa prééminence dans le candomblé (religion afro-brésilienne), tandis que les acarajés suivants sont offerts aux véritables orixás destinataires. La tradition veut que l’acarajé ne soit préparé que par des filles-de-saint. Cependant, ce succulent plat a beaucoup séduit, au point qu’il puisse se trouver dans tous les recoins de Salvador. Aujourd’hui, sa recette est très connue.
Savourer l’acarajé tout juste sortant de la poêle à frire, c’est une véritable découverte culinaire. L’acarajé de Bahia est un plat typique, avec un assaisonnement plus raffiné, ce qui accentue la saveur, comparé au traditionnel acarajé destiné à être offert aux orixas. La préparation de base est la même, mais l’acarajé de Bahia se sert autrement : coupé en deux, il est rempli de caruru, de langouste fumée et de vatapá, caruru et de langoustine fumée. Les adeptes de plats exotiques pourront rajouter de la coriandre, du piment et un peu de salade de tomate verte.

La recette

Préparer l’acarajé ne prend pas plus de 30 minutes. De plus, la recette est très facile. En guise d’ingrédients pour une ration de quatre personnes, il vous faut :

haricot sec a aeil noir

  • 500g de haricots secs à œil noir,
  • deux bons oignons rouges,
  • un oignon frais,
  • neuf gousses d’ai,
  • de l’huile d’arachide.

Commencez par tremper les haricots dans de l’eau pendant une bonne heure, afin d’enlever la tache de la peau. Ensuite, rincez-les et mixez-les avec de l’eau, l’ail émincé et les oignons. Mettez le mélange dans de l’huile bien chaude. Formez ensuite des boulettes à partir de quelques petites cuillérées de pâte. Une fois les boules posées dans l’huile chaude, laissez frire et retirez-les quelques minutes après. Pour enlever l’excès d’huile, mettez les boules au-dessus d’un papier absorbant.
En tant que spécialité bahianaise, les acarajés s’accompagnent idéalement de vapata (pâte à base de pain, de cacahuètes, de lait de coco et de sauces aux crevettes).